BehindTheScenes

Faisons connaissance avec Hans & Kristel, les concepteurs de génie derrière chaque projet

Faisons connaissance avec Hans & Kristel, les concepteurs de génie derrière chaque projet. Ils sont les graphistes maison de Papier Present et créent tous les jours des réalisations bluffantes. Lisez notre interview.

Faisons connaissance avec Hans & Kristel, ils forment un duo de choc chez Papier Present. Avec de l’imagination et de l’originalité, ils transforment une idée de base en superbe réalisation. Un beau jour d’été, nous voilà réunis autour d’une boisson rafraichissante pour l’interview qui suit, pour tenter de comprendre et percer leur secret.

Bonjour Hans et Kristel ! Depuis quand travaillez-vous chez Papier Present? 
Hans: Je travaille déjà depuis 45 ans chez Papier Present, oui, un joli bail…

Kristel: Je suis arrivée ici en 2016 comme seconde graphiste.

Comment êtes-vous arrivés chez Papier Present?
Hans: J’ai atterri ici via un représentant que je connaissais. Il m’a expliqué que Papier Present voulait créer une cellule graphique et me demandait si cela pouvait m’intéresser. Il faut savoir qu’à l’époque, Papier Present vendaient des rouleaux papier cadeaux et tout se dessinait encore à la main. Une époque bien lointaine!

Kristel: J’avais déjà une expérience de 20 ans dans le monde graphique, et à ce moment je travaillais depuis 13 ans dans une autre entreprise. J’y étais employée, et ce fut un véritable défi de me lancer comme designer indépendante chez Papier Present. Une réelle opportunité que je n’ai jamais regretté. Quelle satisfaction à chaque fois quand je vois passer dans la rue un sac avec ma création. Si vous voyez déjà ma belle collection!

Quelle satisfaction à chaque fois quand je vois passer dans la rue un sac avec ma création. Si vous voyez déjà ma belle collection!

Cela fait plaisir à entendre ! Pouvez-vous décrire brièvement votre job?
Kristel: Notre principale tâche reste la confection d’un projet. Chaque commande que nous recevons de nos agents est différente et variée. Un jour, ce sera un emballage basic avec un logo, le lendemain un sac créatif avec de multiples images ou illustrations. Notre mission consiste à remettre aux producteurs tous les documents propres à chaque technique d’impression.

Hans: En effet, notre job est très varié. C’est de la création mais confinée dans sa technique d’impression. On peut se laisser aller à une débordante créativité, mais elle doit être orientée dans un style bien déterminé. Notre métier est devenu très complexe, vu chaque spécificité technique pour chaque impression. Chaque conception de projet est donc tributaire de ses limites techniques. Tout doit être impeccablement livré chez le producteur.

Vous devez relever de nombreux défis! Vous avez chacun votre spécialité?
Hans: Mon atout est mon expérience acquise sur le terrain. Quand l’usine rencontre un problème technique, il revient toujours vers moi, et on trouve toujours une solution. Une expertise donc de nombreuses années.

Kristel: Personnellement, je maitrise davantage les programmes graphiques digitaux. Ils permettent de réaliser les projets les plus fous. Mais cela demande beaucoup de concentration!

Pouvez-vous en dire plus sur vos projets récents? 
Hans: Je réfléchis… Mon dernier projet était destiné pour la Maison Royale belge. Ils commandaient des sacs avec une impression en relief. Cela semble relativement simple, mais nous avons apporté un soin tout particulier à la qualité d’impression.

Kristel: Le dernier projet que j’ai rentré était pour le client Shoetiek. Un sac réutilisable avec une impression de serpent bordeaux sur un fond en non-tissé rouge. Je reste toujours curieuse de voir le résultat final! Un autre que je n’oublierai pas, c’était celui pour le client Danneels à Bruges. Le logo que j’avais crée a été fait avec un pinceau classique pour créer plus de sensibilité dans les contours.

Mais celui qui m’a marqué était le projet pour le client Danneels à Bruges. J’avais conçu aussi un logo au pinceau à l’époque.

Je peux m’imaginer que vous avez déjà réalisé plusieurs centaines de projets ! Pour lequel gardez-vous le meilleur souvenir? 
Kristel: J’adore les projets que je réalise pour Lucy Jane à Nieuwpoort. Ce client nous demande chaque année un projet unique pour l’été. Nous sélectionnons les imprimés les plus fous : une Barbie, un écureuil avec des ailes, un chien en tutu rose… Le résultat est tel que les client font la file pour avoir un sac.

Hans: Difficile pour en choisir un…j’en ai fait tellement en 45 ans… Mais celui qui m’a marqué était le projet pour le client Danneels à Bruges. J’avais conçu aussi un logo au pinceau à l’époque. J’avais carte blanche du client, et il a adoré le résultat final. Cela procure une immense satisfaction. Parfois, on nous impose des tâches de grande complexité technique, mais les mener à bonne fin nous donne autant de satisfaction. Parfois, je souhaiterais des choses plus imprévues ou plus drôles, mais quand on me laisse un peu de liberté, j’introduis volontiers un clin d’œil dans le projet.

Je souhaiterais des choses plus imprévues ou plus drôles, mais quand on me laisse un peu de liberté, j’introduis volontiers un clin d’œil dans le projet.

A supposer que vous pouvez faire un projet pour vous-même, que feriez-vous? 
Hans: J’aime les sacs sobres et dépouillés, car ils autorisent beaucoup de création graphique. Mais pour moi-même, j’irai vers un concept plus libre, plus coloré. Je pense parfois que les entreprises en Flandre sont un peu trop sages..

Kristel: J’adore les sacs réversibles. L’intérieur et l’extérieur sont donc différents, vu leurs matières et impressions. Ils ont d’ailleurs beaucoup de succès pour le moment. Les prochains verront le jour avec du liège, je m’en réjouis!

Nous, nous sommes pour! Nous arrivons au bout de l’interview avec une nouvelle boisson rafraichissante. Quelles sont tes boissons favorites?
Hans: Vous connaissez la boisson à base du levain panaire? Les gens en général sont surpris par son goût suret, mais je la trouve très rafraîchissante! Surtout pendant les températures que nous connaissons.

Kristel: Moi, je me contente d’un bon gin tonic bien frais.

A votre santé les amis, et un grand merci pour cet interview !

SHARE